Dr Dandoy

Dr Dandoy

Prenez-rendez-vous
par téléphone
 
ou en ligne via

Parodontologie

Ce sont les bactéries accumulées sous forme d’un biofilm adhérant à la surface des dents, la plaque dentaire, qui sont à l’origine de la maladie parodontale.

Au niveau des gencives, (collet des dents et espaces interdentaire) les bactéries peuvent infiltrer les tissus de soutien de la dent, entrainant ainsi une perte d’attache.

Ces bactéries peuvent aussi passer dans la circulation sanguine générale, entraînant des phénomènes infectieux et inflammatoires très à distance des gencives.

Parodonte et santé générale

Risques imputables aux parodontites

Les parodontites sont suspectées comme facteurs de risque de certaines pathologies.
La présence d’une parodontite peut augmenter le risque de pathologies générales et particulièrement :

L’infarctus du myocarde

L’hypertension artérielle

Le diabète

surtout de type II
(non insulino-dépendant)

Les pneumonies et les bronchopathies

La polyarthrite rhumatoïde

Les accouchements prématurés

Maladies parondontales

La maladie parodontale désigne toutes les affections d’origine infectieuse qui peuvent atteindre les tissus de soutien de la dent : gencive, os, desmodonte et cément. Elle peut frapper à tout âge et a pour origine essentielle la plaque dentaire et le tartre.

La maladie parodontale peut être favorisée par un état de santé général déficient, certains traitements médicamenteux, la grossesse, ou encore des conditions locales particulières.

Gingivite

Quand seule la gencive est atteinte, on évoque le terme de « gingivite » ; il s’agit du premier degré de la maladie parodontale.

Une gingivite se caractérise par une gencive rouge, tuméfiée, sensible et qui saigne au moindre contact. Radiologiquement, rien n’est encore décelable ; seul l’examen endo-buccal permet d’établir ce diagnostic.

A ce stade, tout est réversible. Un détartrage associé à l’amélioration de l’hygiène bucco-dentaire permettront, la plupart du temps, d’assainir le terrain et de retrouver une gencive saine.

Parodontite

Une gingivite non traitée à temps aboutit, fréquemment, à la « parodontite ». Le processus évolue à bas bruit et peut s’étaler sur des années. Cette fois, les tissus profonds sont atteints par l’infection. Os et desmodonte se résorbent lentement et assurent de moins en moins leur rôle de maintien des dents. Les radiographies mettent en évidence une fonte osseuse caractéristique, de localisation et d’intensité variables. Les dégâts occasionnés sur l’os, principal tissu de soutien des dents, sont presque toujours irréversibles.

Ils conduisent inévitablement à des mobilités qui, potentiellement, peuvent aboutir à des pertes dentaires. Douleurs, abcès, migrations et déplacements dentaires, saignements sont les symptômes de cette maladie.

Le traitement initial est une thérapeutique d’assainissement non chirurgicale renforcée par l’utilisation du Laser. Il permet de stopper l’évolution de la maladie et de réduire les mobilités dentaires. Il abaisse très fortement la charge bactérienne et supprime l’inflammation.

Le succès de ces traitements est étroitement lié à la motivation du patient, qui doit radicalement modifier sa méthode d’hygiène bucco-dentaire et s’habituer à un entretien efficace et à un suivi régulier.

Perdre ses dents n’est pas une fatalité ; la parodontite étant la principale cause des édentements et de toutes les conséquences qu’ils engendrent, il suffit de se discipliner au quotidien pour en tirer les bénéfices à long terme. 

Traitement des parodontites

Détartrage

Le détartrage consiste à éliminer les dépôts de tartre présents sur les dents par des moyens ultra-soniques ou manuels.

La fréquence moyenne du détartrage est annuelle, mais doit être adaptée à chaque patient.

Le détartrage constitue aussi le préalable à toute série de soins, permettant de travailler dans des conditions saines.

En cas de sensibilité accrue, le détartrage peut être pratiqué sous anesthésie locale. Le geste devient alors indolore, plus doux et plus agréable.

Un polissage est systématiquement réalisé. Il prévient la réapparition du tartre en rendant la surface des dents plus lisse. Il élimine les tâches superficielles liées au tabac ou au café. Vous aurez la joie de retrouver un sourire éclatant.

Surfaçage

Le surfaçage radiculaire est une méthode de traitement de la parodontite. En cas de maladie parodontale, l’inflammation des tissus entraîne la séparation de la gencive de la surface de la racine, ce qui crée un minuscule espace appelé poche.

Ainsi, le surfaçage radiculaire vise à nettoyer méticuleusement les surfaces radiculaires pour éliminer la plaque dentaire et le tartre des racines, mais aussi à l’intérieur de la poche parodontale afin d’éliminer les bactéries qui causent les maladies de gencive. Dans la plupart des cas, le traitement aidé également à réduire l’inflammation et permet de prévenir l’évolution de la maladie parodontale en la stabilisant.

Rejoignez-nous

Nous recherchons en permanence de nouveaux collaborateurs. Envoyez-nous votre canditature pour rejoindre notre équipe.